LE RETOUR DE BOUGOUNIÉRÉ
Par BlonBa, durée 85 minutes ; Texte de Jean-Louis Sagot-Duvauroux et BlonBa ; Mise en scène : Georges Bigot ; avec Lassine Coulibaly « King », Kadiatou Diarra, Hamadoun Kassogué, Souleymane Ouatara, Michel Sangaré, Diarrah Sanogo ; Création lumière : Mamadou Ouattara et Georges Bigot ; Administration : Christine Tiana ; Direction : Alioune Ifra Ndiaye.

Bougouniéré, petite bonne bamakoise émigrée en France gagne au Millionnaire. Elle décide alors de rentrer à Bamako. Mais son univers a changé. Sa fille Fatou fréquente un jeune rappeur et pose des questions troublantes. Son soupirant Djéliba a du mal à tenir sur sa défense crispée des traditions. Volontaire, entêtée, souvent cocasse, parfois bouleversante, Bougouniéré devenue riche reste elle-même et sa gouaille nous entraîne à travers le Bamako populaire d’aujourd’hui. Musique, autodérision, critique vitriolée de l’ordre établi caractérisent le kotèba, genre populaire qui depuis les années quatre-vingt est passé du village à la scène. Avec « Le retour de Bougouniéré », l’équipe de BlonBa plonge ainsi dans les racines du comique mandingue.

Le retour de Bougouniéré a été joué cent dix fois au Mali, au Bénin, en France, au Luxembourg et en Belgique. L’exploitation du spectacle est arrêtée, mais une reprise est envisagée dans le cadre d’un triptyque autour du personnage de Bougouniéré (voir aussi « Bougouniéré invite à dîner »).

Le personnage de Bougouniéré

Bougouniéré est un personnage créé par Diarrah Sanogo et le groupe dramatique natio­nal du Mali dans les années 1980. Dans une première pièce, intitulée tout simplement « Bougouniéré », il s’agit d’une petite domestique vivant dans une famille aisée de Bamako et dont le bon sens fait ressortir les ridicules de la maîtresse de maison. Ce spectacle a connu un immense succès à la scène et sous forme de captation vidéo. Il est un des jalons de la renaissance du kotèba et de son passage de la place du village à la scène des grandes villes.

Avec Le retour de Bougouniéré, BlonBa reprend le personnage et la tradition du kotèba. C’est toujours Diarrah Sanogo qui joue le rôle-titre, accompagnée de comédiens engagés depuis les années 1980 dans cette recherche théâtrale, mais également de jeunes talents, comme le rappeur Lassine Coulibaly « King ».

Télécharger la version PDF

janvier 1 @ 19:30
19:30

Bénin, France, Mali

Alioune Ifra Ndiaye, Georges Bigot, Jean-Louis Sagot-Duvauroux

Avez vous apprécié? Partagez-le!

Cliquez ici pour donner votre avis sur une de nos créations !