L’HOMME AUX SIX NOMS

Spectacle musical proposé par BlonBa

Avec Lassine Coulibaly, dit Lassy King Massassy

Texte : Jean-Louis Sagot-Duvauroux d’après un récit de Lassine Coulibaly Mise en scène : François Ha Van

Musique et chansons : Lassine Coulibaly, Olivier Kaba, Bakary Diarra.

Les rappeurs Tidiane Traoré « Master T », aujourd’hui décédé, et Lassine Coulibaly « Lassy King Massassy » ont initié ensemble le mouvement hip hop malien. Aujourd’hui que cet art s’est profondément inscrit dans la réalité culturelle du Mali, Lassine Coulibaly revient sur son existence dans un spectacle musical qui mélange souvenirs autobiographiques et chansons.
Élevé en Côte d’Ivoire où sa mère, malienne, a émigré, Lassine connaît d’abord les privations et les humiliations qui sont le lot des enfants pauvres. Révolté par la xénophobie qui commence à se répandre à Abidjan, il décide de partir s’installer dans le pays de ses pères. Là, il découvre le rap, un son qui porte la rage et les espoirs de la jeunesse. Il y puise la force de se construire et une façon d’exprimer ses interrogations.

LE PROPOS

Le spectacle s’articule autour du nom de l’artiste, de son pseudonyme de rappeur et des quatre surnoms qui lui ont été attribués au cours de son enfance et de sa jeunesse.

Chacun de ces noms est raconté sous la forme d’un récit qui pourrait se suffire à lui-même. Le premier prend la forme d’un conte traditionnel. A mesure que le personnage avance dans la vie, le style se charge des réalités de la vie d’aujourd’hui. Jusqu’au hip hop. La musique et le chant expriment en langue bamanan les « leçons » de ces histoires et se croisent avec le texte (en français).

  • Mbadun : Mbadun (M’ba dun), signifie « Je mange ». C’est le surnom donné par sa mère à Lassine, bébé tellement malingre qu’elle le croit voué à la mort. Mais un jour, la vie reprend, il se réveille, mange, parle. Ses premiers mots sont : « M’ba dun », je mange.
  • Sakakunu : Sakakunu, le revenant, est le nom que les enfants du quartier donnent au petit garçon dont ils avaient fait leur jouet avant de le considérer comme mort.
  • Boyorodyan : Match de football à Abidjan, entre la Côte d’Ivoire et le Mali. Sakakunu adolescent s’y rend avec son ami d’enfance, Ivoirien « de souche ». La Côte d’Ivoire l’emporte. Ivre de fierté, l’Ivoirien lance agressivement au Malien : Boyorodyan, toi qui viens d’ailleurs, étranger. Boyorodyan décide de rentrer au pays de ses pères.
  • Kunbiri : Il y a, sur le marché de la ville malienne de Kati, un fou qu’on nomme Kunbiri, c’est-à-dire « tête baissée », car son regard ne quitte jamais le sol où il cherche des détritus pour se nourrir. Le sobriquet est attribué par ses camarades au jeune Lassine, toujours perdu dans ses pensées.
  • Lassy King Massassy : Cet épisode raconte l’amitié entre le narrateur et « Master T ». Les deux jeunes gens font naître le mouvement hip hop au Mali. Lassine prend alors le nom de Lassy King Massassy.
  • Lassine Coulibaly : Lassine est la déformation d’Al Hassan, nom du petit fils du prophète Mohamed. Coulibaly est le patronyme d’une famille royale de Ségou. Retour à un état-civil chargé de sens.

LA SCÈNE

Le spectacle est joué et chanté par Lassine Coulibaly (Lassy King Massassy). Le décor est composé d’une chaise. La musique est envoyé par l’acteur depuis la scène. Ce spectacle tout terrain peut être joué sur une scène équipée, mais aussi dans n’importe quel espace : appartement, salle de classe, galerie, etc. Version « tout terrain » : 450 € HT ++

 

« L’Homme aux six noms » prolonge une première expérience de kotèrap lancée par BlonBa sous le titre Bama saba (les trois caïmans) avec déjà la participation de Lassy King Massassy. Il s’agissait de fusionner l’art du kotèba, farces burlesques de critique sociale traditionnellement jouées dans les cités bamanans, et la puissance critique du rap. Ce spectacle a eu un impact considérable sur le public bamakois et a ravi les spectateurs qui ont pu le voir, dans le cadre du festival d’Avignon off, en 2010. Sa captation a été diffusée par la chaine TV5 monde. On peut aussi voir Lassy King Massassy dans Bougouniéré invite à dîner (DVD) où il jouer trois personnages. L’artiste est un des deux personnages de la série Cyberdébrouille produite et diffusée par Canal + Afrique.

Les textes des chansons de « L’Homme au six noms » ont été écrits par Lassine Coulibaly. Lassine Coulibaly, Olivier Kaba et Bakary Diarra en ont assuré la composition.

Ce spectacle est également le premier d’une série de pièces autobiographiques consacrées à des artistes maliens : le rappeur et comédien Ramsès Damarifa dans Plus fort que mon père, le danseur Souleymane Sanogo dans La danse ou le chaos, et prochainement le danseur et comédien Modibo Konaté dans Les énigmes du Kongka (pour la saison 2019-2020)

Le spectacle dure 1h05 – Il a été représenté au Mali, en France, au Sénégal et au Luxembourg

LES PROTAGONISTES

Lassine Coulibaly, dit Lassy King Massassy

Après une enfance chaotique entre la Côte d’Ivoire et le Mali, Lassine Coulibaly « King » fonde en 1992 avec Tidiane Traoré « Master T » le premier groupe de rap malien. Le décès prématuré de son compagnon de scène le conduit à poursuivre seul sa carrière dans un contexte artistique et social d’abord réticent. Il bénéficie pour cela du soutien d’Alioune Ifra Ndiaye, 22 ans, mais déjà réalisateur à la télévision malienne, et qui est aujourd’hui directeur de BlonBa. Lassine Coulibaly est également comédien. Il a participé comme acteur à six créations de BlonBa. Il a participé au projet « Du griot au slameur » initié par la fondation Royaumont.

Récemment, Lassine Coulibaly a commencé une carrière remarquée de « Fototala » (photographe). Il a été le seul Malien sélectionné à la dernière Biennale de la photographie africaine et ses expositions sont régulièrement présentées à l’international.

Jean-Louis Sagot-Duvauroux

Jean-Louis Sagot-Duvauroux, co-fondateur de BlonBa, est intervenu sur l’écriture de la plupart de ses créations théâtrales. Il est également l’auteur de plusieurs essais de réflexion sur la vie politique et sociale (On ne naît pas Noir, on le devient, Albin Michel; De la gratuité, éditions de l’Eclat; Les utopies à l’épreuves de l’art, avec le groupe Ilotopie aux éditions Contretemps…)

Jean-Louis Sagot-Duvauroux a conçu et écrit le spectacle à partir de récits de Lassine Coulibaly.

François Ha Van

Comédien, metteur en scène, professeur de théâtre et chargé de cours à la faculté Paris III La Sorbonne nouvelle depuis septembre 2003, François Ha Van dirige la compagnie Le Vélo volé. Premier prix d’interprétation du Cours Simon, il joue pour le théâtre et la télévision. Il a mis en scène une quinzaine de spectacles. François Ha Van a formé de nombreux jeunes comédiens, dont une dizaine ont intégré des écoles nationales de théâtre. « L’homme aux six noms » est sa deuxième collaboration avec BlonBa, après la création de Bama saba, un spectacle musical hip hop qui inaugurait le genre du kotèrap et où il est intervenu en tant que conseiller artistique.

François Ha Van a assuré la direction d’acteur et la mise en scène de la version « salle » du spectacle.

Olivier Kaba

Olivier Kaba anime à Bamako le studio Bogolan, qui accueille les plus grands artistes maliens, mais aussi des chanteurs d’autres pays comme Dee Dee Bridgewater, Björk, Youssou Ndour… Il dirige aussi le label Metisrecords et lance avec Universal le projet Mali All Stars qui retrace l’histoire de la musique malienne à travers des enristrements audio, vidéo et des interviews. Il poursuit parallèlement l’organisation d’échanges culturels avec la France avec notamment le festival Ragga Hip Hop et tradition, qui réunit près de 20 000 spectateurs autour des rappeurs français d’origine malienne.

Olivier Kaba a participé à la composition des musiques de L’Homme aux six noms, et assuré les arrangements et la réalisation de la bande son.

UNE PRODUCTION BLONBA

BLONBA

Créé en 1998 par Alioune Ifra Ndiaye, son directeur, et l’écrivain JeanLouis Sagot-Duvauroux, BlonBa est devenu un des centres d’art et de culture les plus féconds d’Afrique de l’Ouest. Plus d’infos sur ce site.

Un théâtre en France

Depuis 2008, l’antenne française de BlonBa dirige le théâtre de l’Arlequin, à Morsang-sur-Orge (Essonne, France) où elle développe une politique d’expression de la diversité culturelle et d’ouverture aux publics populaires.

L’activité de BlonBa en France est soutenue par la Région Ile-de-France, le département de l’Essonne, la communauté d’agglomération du Val d’Orge.

LE CHANT DU MALI

Une série de portraits d’artistes dont L’Homme aux six noms est le premier volet.

L’Homme aux six noms est le premier volet du projet « Le chant du Mali » , une série de portraits d’artistes maliens(théâtre, danse et musique). Le voyage à travers ces destins étonnants dessine une fresque du Mali contemporain, ses pesanteurs, ses échappées vers l’invention de la vie. Chaque artiste raconte une trajectoire où il a fallu se dégager de la pauvreté, de la coercition, des figures sociales imposées, côtoyer la folie… Ces histoires débouchent toutes sur l’expression artistique, espace de liberté qu’ils se sont construit pas à pas, se faisant porte-voix d’un peuple qui invente sa modernité.

Les textes sont constitués de récits, monologués ou dialogués, qui font légende à partir d’événements vécus par les protagonistes. Le chant ou la danse se croisent avec le texte, témoignant de la résonance qui s’est établie entre les histoires singulières de chaque personnage et la mémoire populaire.

QUELQUES IMAGES DU FOTOTALA

              

Télécharger la version PDF

 

Contacts

Blonba E 1772, Bamako, Mali
Email : blonba@blonbaculture.com
Téléphone : (223) 272 30 04
Direction : Alioune Ifra Ndiaye,
Email : alioune@blonbaculture.com

Antenne en France Blonba/Théâtre de l’Arlequin
Direction : Jean-Louis Sagot-Duvauroux,
Email : jean-louis@blonbaculture.com
Direction de production : Anne Sorlin
Email : anne@blonbaculture.com

En France, la compagnie BlonBa est subventionnée par : Le Conseil régional d’île de France, le Conseil général de l’Essonne, La Communauté d’Agglomération du Val-d’Orge, la Ville de Fontenay-sous-Bois.

janvier 1 @ 09:25
09:25

France, Luxembourg, Mali, Sénégal

François Ha Van, Jean-Louis Sagot-Duvauroux, Lassine Coulibaly

Avez vous apprécié? Partagez-le!

Cliquez ici pour donner votre avis sur une de nos créations !